Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 poprzednia strona
 Wyślij znajomemu
 Aby wydrukować
 ---> 3ème partie : Nouveau parcours en 2007

Si 2006 voit apparaître le parcours des Gorges, en trois jours, et l’Ardéchoise des Jeunes, l’équipe de Gérard Mistler pense déjà à 2007 et l’AG a adopté le projet de création d’un circuit supplémentaire : L’Ardèche Méridionale.

Après Saint-Remèze, au niveau du Serre de Tourre (vue imprenable sur les Gorges, les randonneurs prendront la direction de Saint-Martin d’Ardèche : une succession de descentes rapides et de petits raidillons que les participants à la Pont d’Arc connaissent bien... Une fois tout près de la vallée du Rhône, le circuit passera dans le département du Gard pour rejoindre Orgnac-l’Aven. Ensuite, par Labastide-de-Virac, Vagnas, Bessas, Banne, l’Ardéchoise traversera Les Vans avant de s’engouffrer dans la Cévenne ardéchoise pour regagner Montselgues. Enfin, sur une route déjà empruntée par la Beaume-Drobie, la jonction avec les autres parcours se fera au Chap del Bosc (1 162 m)... Quel programme !!!


Gérard Mistler a présenté le nouveau parcours : l’Ardèche Méridionale, qui sera au programme de l’édition 2007. De gauche à droite : Bernard Vallet, Gérard Mistler, Bernard Vialle et Michel Desbos.

Couplé avec la Montagne Ardéchoise, cela fera 636 km au total. Son raccourci, l’Allier (584 km) permet de rentrer sans effectuer la boucle des Sucs.


Pour la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports, Patrick Pouget a noté l’efficacité du Plan Sport Emploi au niveau des salariés de l’Ardéchoise. Il a aussi insisté sur la promotion de la pratique sportive en faveur des femmes et des jeunes : "L’épreuve leur permet de découvrir le cyclisme et de l’apprécier... Les féminines sont valorisées avec des lots qui leur sont réservés et autant de catégories que pour les messieurs." Pour lui, l’Ardéchoise n’apporte que de la convivialité et du bonheur et il lui souhaite longue vie.


Joël Bernard qui fut coureur professionnel et qui va prendre sa retraite de directeur de Campagnolo France, a apporté l’hommage d’un partenaire fidèle : "Sans tous ces cyclos, l’industrie du cycle aurait du mal à survivre... Je souhaite que l’Ardéchoise et les épreuves similaires continuent à prospérer."


Au Conseil Général de l’Ardèche, Bruno Damien est chargé du développement des sports de pleine nature. Avec l’Ardéchoise et le Marathon des Gorges de l’Ardèche, le département est gâté ! Pour le vélo, tout va bien puisque son épouse a même gagné un vélo à Saint-Félicien en 2005 !!!... Redevenant sérieux, il lance un beau challenge : la mise en place d’une signalétique permanente sur les routes de l’Ardéchoise.


Pour Jean-Paul Chauvin, Maire et Conseiller Général de Saint-Félicien, il n’y a aucun problème : la commune et le canton apportent un complet soutien à l’organisation.


Alain Reynaud, Maire de Saint-Victor, est Président de la Communauté de communes du Pays de Saint-Félicien. À ce titre, il est sollicité pour continuer à aménager les abords de la Maison de l’Ardéchoise et sa réponse est optimiste : "Nous ferons tout ce que nous pourrons, avec les subventions que nous obtiendrons." Ses responsabilités lui permettent de confirmer la notoriété de l’épreuve auprès des élus de toute la France et affirme : "L’Ardéchoise porte haut le renom de notre belle Ardèche."


Nous laisserons la conclusion au Parrain de l’épreuve, l’ancien meilleur grimpeur du Tour de France, Bernard Vallet :

"Je passe à Saint-Pierreville chaque semaine et je connais bien cette partie de l’Ardèche. Par contre, je suis incapable maintenant de donner des conseils pour certains nouveaux parcours que je ne connais pas... J’éprouve une très grande fierté d’être le Parrain d’un tel événement... phénoménal comme la qualité de cette Assemblée Générale.

L’Ardéchoise se porte bien. La brochure 2006 est exceptionnelle. La présence au Mondial des deux roues était importante et le cadeau 2006, ce maillot réalisé avec l’aide de la région, va motiver encore plus de monde.

Sans l’aide de la région, des départements et des municipalités, l’épreuve n’en serait pas là mais l’Ardéchoise appartiendra toujours aux Ardéchois.

Enfin, celle des jeunes manquait et voilà qu’elle sera organisée en 2006 : encore un gage d’avenir pour l’Ardéchoise."


Avant de déguster le Castagnou, le verre de l’amitié offert par la Municipalité, le Président de l’Ardéchoise et le Parrain récompensaient trois dévoués serviteurs de l’association. Jean-Jacques Vey, Gretel Piek et Bernard Vialle (de gauche à droite, au centre) ont reçu le diplôme de reconnaissance de l’Ardéchoise, à Saint-Pierreville.

Pour les amateurs, le Castagnou est confectionné avec du vin blanc et de la liqueur de châtaigne (à consommer avec modération). À voir sur www.goutez-l-ardeche.com.

Auteur : Régis MARIE

Na górę 









Na górę  
 Strefa prywatna   Prawa autorskie-Copyright: Ciśnijcie tu żeby przeczytać!