Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 vorige pagina
 Stuur naar een vriend
 Print dit artikel
 ---> Visite chez Pinarello


L’Italie et le vélo c’est un mariage d’amour. La plupart des marques prestigieuses et qui font rêver les apprentis champions sont installées dans le nord du pays et plus précisément en Vénétie, d’où s’élançait le Giro du Centenaire. Nous avons visité pour vous la toute nouvelle fabrique des cycles Pinarello située à la périphérie de Trévise, au 12 de l’avenue de la République à Villaborba di Treviso.


L’entreprise a été fondée en 1956 par l’ancien coureur professionnel Giovanni Pinarello. Depuis le flambeau familial a été repris par ses enfants Fausto, Andrea et Carla. La société emploie aujourd’hui une soixantaine de personnes et compte 10 magasins, dont un à Trévise même. Un projet futuriste de piste de 250 mètres sur le toit des locaux est entré dans une phase active.


Pinarello produit environ 20 000 vélos par an, dont 95 % de course et 5 % de ville. Avec 80 % d’exportations, les premiers clients sont les Américains, suivis par les Japonais et les Australiens. Viennent ensuite les Allemands, les Français (marché en forte hausse), les Anglais et les Espagnols. Dans les vastes locaux de 2 300 m 2 tout est fait à la main (peinture, émaillage personnalisé, montage, expédition...). Il faut en général compter de 3 semaines à 1 mois pour recevoir son fier destrier.


Les cadres et les fourches sont réalisés en fibres de carbone Toray (Japon) fournisseur réputé de l’industrie spatiale et premier producteur mondial de carbone. L’objectif premier est l’excellence à tous les niveaux : tant dans le choix des meilleurs matériaux que dans les techniques innovantes d’assemblage. Après Opéra, Dogma (en magnésium), puis Paris, depuis 2007 le modèle phare c’est le Prince aux couleurs félines. Le cadre pèse environ 900 grammes (taille 54). Les fourches et haubans aux formes ondulées si caractéristiques de type Onda se déclinent en trois options. Avec des roues Charisma et des accessoires Most on atteint un poids total du vélo de 6,7 kg (taille 54).


La grande nouveauté 2009 c’est le FP3 avec un cadre monocoque en carbone un peu moins sportif que le Prince, disponible en 14 tailles (dont 4 pour les femmes) et 7 coloris et des périphériques de marque Most (roues, selle, cintre...). Le cadre pèse environ 1,1 kg (taille 54). Il existe aussi une gamme de vélos en aluminium, de vélos de triathlon et de contre-la-montre, de vélos de piste, de vélos de cyclo-cross, vélos urbains. Le PinarelloLab est à l’affût de la moindre amélioration des machines, tout en appliquant des normes de sécurité draconiennes.


La firme Pinarello n’est partenaire que d’une seule formation du ProTour : La Caisse d’Epargne du champion d’Espagne Alejandro Valverde et du vainqueur du Tour de France 2006 Oscar Perreiro. Cela se traduit par la fourniture anuelle de plus de 150 vélos. Ce lien très fort avec l’Espagne perdure depuis l’époque Reynolds (1980-1989) et Banesto (1990-2003), puisque l’on retrouve Eusebio Unzue au poste de Manager général et Francis Lafargue aux Relations publiques. Une très longue collaboration unique dans le monde du vélo. Parmi les nombreux champions qui ont gagné sur Pinarello on peut citer Miguel Indurain (on se souvient de sa fameuse Espada), Mario Cipollini, Jan Ullrich, Erik Zabel, Denis Menchov, Danilo Di Luca, Pedro Delgado, Bjarn Riis, Nicole Cook...


Pour accompagner l’élégance italienne de ces beaux vélos, Pinarello propose une grande collection de tenues cyclistes, mais aussi de vestes, de blousons, de tee-shirts, de bagagerie et d’accessoires. C’est la PinarelloLifeStyle 2009.


Enfin si voulez voir de plus près ces machines légendaires rendez-vous le dimanche 19 juillet 2009 pour le 13e Granfondo Pinarello à Trévise en Vénétie sur 205, 138 ou 45 km sur de nouveaux parcours. Une cyclosportive internationale qui rassemble plus de 4 000 participants avec de nombreuses vedettes au départ comme Miguel Indurain. Avec Ryanair on arrive rapidement là-bas en avion à des tarifs très abordables, à condition de s’y prendre dès maintenant. Pinarello possède aussi son team de 250 cyclos qui font briller les couleurs de Pinarello sur les plus grandes cyclosportives de la planète.

JPEG - 25.8 kB
Miguel Indurain et Fausto Pinarello

Au sein de la société l’agence touristique Xevents peut vous concocter un séjour sur mesure à l’occasion de ce Granfondo Pinarello avec également la découverte des environs de Trévise et de la Vénétie. Elle organise également des déplacements de cyclistes sur de grands événements vélo comme le Tour des Flandres, la Campagnolo, ou des escapades en Afrique du Sud, dans les Canaries, sur l’île Maurice...
- Plus d’infos pour venir faire du vélo à Trévise :
- Xevents
- Tél. : 00 39 0422 422 192.
- E-Mail : info@xevents.it
- Comité de tourisme de la région de Trévise
- Et aussi Marca Tour
- Tél. : 00 39 0422 541 052.
- E-Mail : info@marcatreviso.it


- Pour en savoir plus sur les vélos Pinarello :
- Cicli Pinarello SpA
- Vialle della Repubblica 12
- 31050 Villorba (TV) Italia
- Tél. : 00 39 0422 420 877
- Fax : 00 39 0422 421 816
- Internet www.pinarello.com
- E-Mail : infobike@pinarello.com

- Représentant pour le Nord de la France :
- Antonio Correia
- Tél. : 06 03 12 61 03
- E-Mail : ancorreia@wanadoo.fr

- Représentant pour le Sud de la France :
- Yves Couillault-Danonville
- Tél. : 06 09 06 89 74.
- E-Mail : yves.couillault-danonville@wanadoo.fr


suite par ici : L’attraction Lance Armstrong


- Photos : Luigi Zoccola / Rolling Press !


- Auteur : Louis Jacquemet


Haut 









Haut  
 Privé-site   Auteursrecht-Copyright : klik hier om te lezen !