Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 vorige pagina
 Stuur naar een vriend
 Print dit artikel
 ---> Le départ du Lido de Venise

Reportage en cours de mise en ligne

C’est sous un ardent soleil estival que les champions du Giro ont rejoint en bateau l’île du Lido qui ferme la lagune de Venise pour un premier test chronométré disputé par équipes sur une distance toute plate de 20,5 km filant le long des plages bordées de belles résidences de vacances et d’hôtels prestigieux rappelant le festival de cinéma de la Mostra.


Auparavant une petit cérémonie de lancement a vu se succéder sur le podium de nombreuses vedettes comme Paolo Bettini ou le nageur olympique Massimiliano Rosolino. Le trophée d’or en forme de spirale étant apporté par Girbecco le bouquetin mascotte du Giro et une sculpturale déesse masquée. Le public avait répondu en masse et applaudissait à tout rompre les coureurs qui s’échauffaient, avec une sacrée effervescence autour du car Astana pour apercevoir la grande vedette Lance Armstrong. Puis à 15 h 35 les rouleurs entraient enfin en action.


Particulièrement roulant le revêtement du circuit avait été bitumé de neuf les jours précédents. Avec tour à tour de superbes points de vue sur les gondoles du grand canal et la cité des Doges, puis la mer Adriatique. Première équipe sur la rampe le Team Columbia réalise la meilleure performance à 56,33 km/h de moyenne, reléguant Garmin à 6 secondes et Astana à 13 secondes. Armstrong qui rêvait d’être en rose doit, un peu dépité, laisser parader le jeune anglais Mark Cavendish (23 ans).





Le Maillot rose du centenaire a été dessiné par les célèbres couturiers Domenico Dolce et Stefano Gabbana, ici en compagnie de la tonique Barbara Pedrotti, l’équivalente de notre Daniel Mangeas national.


Angelo Zomegnan le Directeur du Giro (depuis 2004) est heureux de lancer cette épreuve de trois semaines sur un tracé audacieux, bien dans la tradition des 1709 étapes déjà écoulées depuis 1909, avec un trajet passant par l’Autriche et la Suisse.


Ce n’est pas la première fois que le Tour d’Italie s’élance de Venise. Le 21 mai 1978 en effet le prologue se déroulait sur l’eau ! Une incroyable série de passerelles spéciales sur 12 km qui arrivait sur la place Saint-Marc et avait sacré Francesco Moser devant Guiseppe Sarroni. L’épreuve a également fait escale à Venise en 1936, 1939, 1949, 1951, 1952, 1972, et 1997.


Dans le cadre du partenariat entre le Tyrol et le Giro 2009, 28 cyclistes autrichiens (âgés de 21 à 63 ans) ont rallié Mayrhofen à Venise soit 400 kilomètres avec plus de 3000 mètres de dénivelée en faisant étape à Lienz et Pordenone. L’équipe était conduit par Wolfgang Mader (à gauche) et Helmut Wechselberger (à droite), vainqueur entre autres du Tour de Suisse en 1988. Il y avait également l’ancien Georg Totschnig (vainqueur d’étape du Tour de France en 2005 et 5e du Giro en 2003) et Josef Margreiter (directeur du comité du tourisme du Tyrol). Ils ont eu également le privilège de participer au Pre-Giro VIP sur le circuit du contre-la-monter en compagnie de Moser, Motta, Gimondi, Fondriest, Bettini...



Gianni Motta, Francesco Moser et Maurizio Fondriest juste avant le départ du contre-la-montre par équipe.



- Auteur : Louis Jacquemet


- Photos : Luigi Zoccola / Rolling Press !


suite par ici : Dans les coulisses de l’organisation du Giro


Auteur : Louis Jacquemet

Haut 









Haut  
 Privé-site   Auteursrecht-Copyright : klik hier om te lezen !