Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 page précédente
 Envoyer à un ami
 Pour imprimer
 ---> Roc d’Azur 2007 : Victoire du français Jean Christophe Peraud ...

Jean Christophe Peraud sacré pour la deuxième fois sur le Roc d’Azur

Après un premier succès en 2003, Jean Christophe Peraud renoue avec les honneurs en remportant dimanche le Roc d’Azur, une course menée à très vive allure par une échappée de trois coureurs. Cette victoire française s’ajoute à celle de Laetitia Le Corguillé en Coupe du Monde de BMX. Le Roc d’Azur 2007 qui s’achève ce soir, aura donc été marqué par d’excellentes prestations tricolores et comme toujours, par une forte affluence des sportifs et du public.

Classement des 10 premiers
- 1. Jean Christophe Peraud (FRA) les 59 km en 2h15’21
- 2. Alban Lakata (AUT) à 55 sec.
- 3. Peter Riis-Andersen (DAN) à 1’15"
- 4. Fredrik Kessiakoff (SUE) à 1’27"
- 5. Manuel Fumic (ALL) à 1’51"
- 6. Christoph Sauser (SUI) à 1’52"
- 7. Jochen Kass (ALL) à 2’45"
- 8. Yader Zoli (ITA) à 2’51"
- 9. Torsten Marx (ALL) à 4’42"
- 10. Andreas Kugler (SUI) m.t.

- Voir -> Résultats du Roc d’Azur du 1er au 1000ème
- Voir -> Résultats du Roc d’Azur du 1001ème au 2000ème
- Voir -> Résultats du Roc d’Azur du 2001ème au 3000ème
- Voir -> Résultats du Roc d’Azur du 3001ème au 3607ème

Peraud à un train d’enfer ...

Explosion des chronos à l’arrivée ! Cette année, les 55 km du Roc d’Azur (parcours modifié sur un bon tiers) ont été avalés en 02h15:21 soit presque un quart d’heure de mieux qu’en 2006. La performance est signée Jean Christophe Peraud qui s’impose dimanche à l’heure du déjeuner, ovationné par des centaines de spectateurs, 5 ans après sa première victoire sur l’épreuve. Ingénieur à la ville et coéquipier de Julien Absalon dans l’équipe Orbea, Christophe Peraud, champion d’Europe de VTT en 2005, fait partie des coureurs français pressentis pour les J.O de Pékin.

La course : tous derrière et trois devant ...

Dès 9h30, les 500 coureurs représentant l’élite mondiale du VTT (sur 4378 engagés), partent sur les chapeaux de roue, emmenés par une poignée d’enragés, bien décidés à faire manger la poussière à leurs poursuivants. Et de la poussière, il y en avait à revendre sur le parcours ! La surface très sèche du terrain a favorisé une moyenne de vitesse exceptionnelle imposée, à partir du 15e kilomètre, par trois coureurs surmotivés.


Dès la première difficulté de la journée, la montée de la Flûte (une côte à 18 %), et sous l’impulsion du Suisse Christoph Sauser (double vainqueur du Roc), Alban Lakata (Autriche) et Jean Christophe Peraud, vont en effet faire voler en éclat un peloton d’une dizaine de coureurs, dont font partie Thomas Dietsch et Cédric Ravanel. Ce dernier, qui déclarait ce week-end vouloir accrocher la course à son palmarès, ne tiendra pas la cadence... il ne sera pas le seul.


Pendant que Sauser, Lakata et Peraud se relayent aux avant-postes, leurs adversaires s’éclipsent les uns après les autres pour laisser place à une course à trois. Mais à la mi-parcours, en bas de la montée dite du « kilomètre », c’est le coup de théâtre. Sauser est victime d’une crevaison qu’il ne parviendra à réparer qu’au terme de 4 à 5 minutes d’efforts. Jean Christophe Peraud saisit sa chance au vol et donne tout pour distancer Lakata. Il gère ses efforts dans les montées et gagne du terrain en descente, où il est réputé très technique.


Au col du Bougnon, envahi par une foule de spectateurs, cet ingénieur de 30 ans, toulousain d’origine ayant élu domicile au Creusot (Saône et Loire), sent que la victoire est à portée de guidon. Il creuse peu à peu le trou avec Lakata (plus d’une minute d’écart) et finit logiquement par s’imposer dans la base nature de Fréjus. Lakata, grand spécialiste des longues distances (marathon) fait mieux que l’année dernière où il avait terminé 3e, une place qu’il laisse cette fois au Danois Peter Riis Andersen. Sauser terminera finalement 6e (au sprint contre Manuel Fumic) après être revenu de loin.



Les mots du vainqueur Jean Christophe Peraud ...

« Les victoires ont été rares cette saison, alors c’est un grand bonheur de gagner ici. La dernière fois, c’était en 2003... ça commence à dater. Je fais la course en 2h15, ça fait un peu rapide non ? J’ai été à bloc dès les premiers kilomètres. Sauser et Lakata ont commencé très fort. J’étais un peu en difficulté pour les suivre mais au pied d’une descente, Sauser a crevé.


Ensuite, je me suis senti mieux, Lakata a lâché et à partir de là, j’ai géré mon effort. J’ai tout fait aux sensations, en essayant de sentir au maximum l’état de mes jambes, en restant lucide dans les descentes pour essayer de gagner du temps et en lissant les efforts dans les montées : c’est ce que j’ai réussi à faire aujourd’hui. Au Bougnon, j’ai pensé que c’était bien engagé pour moi, et quand j’ai commencé à avoir une minute d’avance dans la montée en béton (à 10 km du finish, ndr), je me suis dit que c’était bien engagé. Sur la fin, sur la piste cyclable, j’ai commencé à avoir des crampes, mais j’ai tenu. C’est grandiose ici au niveau des spectateurs. Tous les passionnés du VTT viennent en nombre. Merci à ceux qui m’ont poussés de leur voix tout au long du parcours ! ».


Roc d’Azur 2007 : un succès recommencé ...

15 739 dossards ont été délivrés cette année, ...le maximum est atteint pour les organisateurs. Le réagencement de l’espace pour les exposants du salon du VTT et les animations semble satisfaire tous les protagonistes.

Quant au nombre de visiteurs sur la base nature, « il a dépassé les 130 000 comptabilisés en 2006 puisque le nombre de véhicules stationnés dans le parking a été une fois et demi supérieur à l’année dernière. Les gens sont également là de plus en plus tôt, dès le mercredi à l’ouverture du Roc. Ils y passent désormais quasiment toute la semaine » explique Benoît Roy, le Directeur de l’événement.


Les perspectives pour l’année prochaine : « avec Alain Bianchi, le coordinateur et directeur de course, nous étudions la possibilité de mettre en place un parcours de descente sur Sainte Maxime » poursuit Benoît Roy. « Nous souhaitons également proposer une autre randonnée intermédiaire et bien sûr, nous accueillerons à nouveau la finale de la Coupe du Monde BMX Supercross UCI ». Rendez-vous donc en 2008, du 8 au 13 octobre, pour une nouvelle semaine fréjussienne 100% VTT.

Texte : Organisation - Photos : Sébastien Boué


- Revoir -> Notre reportage du ROC d’AZUR 2006 ... que de belles images !

Haut 









Haut  
 Espace privé   Droits d’auteur-Copyright: Cliquez ici pour lire !