Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 vorige Seite
 einem Freund senden
 Um zu drucken
 ---> * Reportage et témoignages du mercredi 14 juin

Gros succès de l’Ardéchoise des jeunes

Dès le mercredi 470 enfants et 120 accompagnateurs venant de 28 écoles ou lycées. 2 circuits de 33 ou 15 km sous un grand soleil. 51 signaleurs, 14 gendarmes, 100 bénévoles. Routes privatisées. 4 abandons.

Jean-Pierre Charton de l’Union Cycliste Albenassienne (club ardéchois FFC) accompagne Florian et Valentin deux enfants de 10 ans de l’école de cyclisme sur le 15 km : " Je fais l’Ardéchoise depuis longtemps. C’est une belle opportunité pour faire découvrir l’ambiance de l’épreuve aux jeunes. "

Le Sprinter Club de Bourg-lès-Valence (Drôme) fort de 65 licenciés a dépêché 20 enfants encadrés par six adultes. Comme l’explique son Président Alain-Philippe Meheust : " Gérard Mistler a contacté tous les clubs et écoles de cyclisme de la région Rhône-Alpes. Et aujourd’hui nous accompagnons 20 des 41 jeunes du club à partir de 8 ans. " Dans ce groupe pour Elea (12 ans) : " Ce fut un petit peu dur, notamment avant le village de Pailharès. Il faisait surtout chaud. Nous avons fait une photo souvenir au col du Buisson. J’avais déjà participé au Roc d’Azur. "

Le Vélo Club du Cheylard (Ardèche) est représenté par 13 enfants (dont 2 sur le 15 km). Au sommet du col du Buisson Alexis, Raphaël, Thibaut et Julien sont ravis : " On a pas eu besoin de s’arrêter au premier ravito. On a rempli nos gourdes à un endroit où l’eau coulait. C’est super sympa. C’est agréable de rouler sans voiture. On a un peu loupé le départ car on cherchait le parking. Mais ensuite on a remonté pas mal de monde. "

Isabelle Poullenard escorte ses enfants Alex (12 ans) et Elie (10 ans) sous les couleurs de l’Union Cycliste Tain Tournon (Ardèche) : " C’est super, tout se passe bien. Quand il y a du monde, on se motive pour monter. C’est une journée pour les enfants. La sécurité est parfaite. "

Pierre Gauthier est accompagnateur d’une classe de Font-Chevalier d’Annonay (Ardèche) : " Il y a là 8 filles et 6 garçons de CM1 et CM 2 plus 6 adultes. Tous ont fait le 33 km. Ils avaient 300 km d’entraînement. Depuis Pâques, nous effectuons des sorties le mercredi et le samedi. C’est une super organisation. Les élèves ne partent pas dans l’inconnu car ils s’appuient sur une expérience solide. Ils ont éprouvé avec succès la chaleur et la grimpée d’un long col. Avec les routes fermées et sans voitures, les gamins se sentaient en sécurité. Dans 10 jours, ce groupe part même en classe découverte faire la descente de la Seine de la source à Paris, soit 400 km. "

Après l’accueil de Nozières, six ateliers pédagogiques étaient installés dans la descente avec à chaque fois des questions destinées aux collégiens et aux lycéens. C’est le fruit d’une collaboration entre l’Ardéchoise et L’Éducation Nationale dont l’inspectrice d’académie était présente sur un vélo. Le programme a été établi par une dizaine de conseillers pédagogiques sous la houlette de Yves Aymard et de James Tesser. Tout au long de l’année scolaire les enseignants ont accompagné le projet de l’Ardéchoise scolaire avec de nombreux travaux et des sorties à vélo pour s’entraîner et maîtriser l’équilibre. Situation et orientation dans l’espace, lectures de cartes, respect de la personne, dangers de l’alcoolisme, sécurité et accidents sur la route, sensibilisation à l’environnement... les sujets de découverte ne manquaient pas. Les enfants ont reçu en cadeau un bidon, un diplôme, et une chasuble jaune. côté prestations il y avait trois ravitaillements très fournis et un grand repas à l’arrivée. Les meilleurs d’entre eux se sont affrontés de manière symbolique sur les six derniers kilomètres du col du Buisson grâce au pointage électonique. Le plus rapide a été Yohan Iateff (16 ans) de l’UC Tain-Tournon en 14’15" soit 28 km/h de moyenne. Belle performance également chez les filles d’Axelle Murigneux du SC Bourg-lès-Valence en 20’34". Des coupes ont aussi récompensé le club d’Alba-la-Romaine (le plus éloigné) et celui de Sarras (le plus nombreux).

Pour Gérard Mistler c’est une vraie réussite : " C’est une véritable première en France. Pour nous il était hors de question de lâcher des jeunes sans sécurité ni privatisation. Tout le monde est ravi, il y a seulement 4 abandons et deux chutes légères sur 600 personnes. On avait mis des bottes de paille, de la rubalise, et des panneaux pour inciter à la prudence et signaler les dangers. L’inspectrice d’académie a été très satisfaite. On sent qu’il y aura un appel d’air pour une participation encore plus conséquente l’an prochain. C’est extrêmement encourageant. J’ai été étonné de voir notamment des fillettes de 10 ans monter le col du Buisson sur des VTT sans mettre pied-à-terre. Il y a là de la graine de futur sportif dans ces jeunes. Je pense que cette journée restera pour eux un souvenir impérissable. "

Un peu essoufflé Bernard Vallet n’était pas remonté sur un vélo depuis vingt ans ! " Je me suis fait fort plaisir en les accompagnant et en les encourageant. Un petit jeune m’a même largué dans le final du col du Buisson. Je n’ai pas pu le suivre. J’avais oublié que le vélo, c’était aussi dur. " Dans l’après-midi les jeunes se pressent pour avoir une dédicace sur leur plaque de cadre ou tee-shirt de la part du meilleur grimpeur du Tour de France 1982 et parrain de l’Ardéchoise depuis sa création.

Auteur : Louis Jacquemet

Haut 









Haut  
 Redaktion   Copyright Lesen: Hier klicken Um zu lesen !