Velovelo
Português Nederlands 日本語 中文
Español English čeština slovenčina
русский italiano polski norsk
français Deutsch svenska عربي
 
 page précédente
 Envoyer à un ami
 Pour imprimer
 ---> Communiqué N°4 du Vendredi 14 octobre 2005

Communiqué N° 4 Vendredi 14 octobre 2005

Le Roc Marathon pour Paulissen, la Coupe du Monde pour Bettin.

Le Roc Marathon, 8e et dernière étape de la Coupe du Monde Marathon UCI, organisée pour la première fois dans le cadre du Roc d’Azur a ouvert les compétitions du week-end à Fréjus. A 8h00 vendredi matin, ils étaient 1350 vététistes sur la ligne de départ dont un plateau exceptionnel réunissant les meilleurs spécialistes mondiaux de la discipline. Après 87 kilomètres et 3 heures 42 minutes et 18 secondes de course, le Belge Roel Paulissen remporte le Roc Marathon 2005. Troisième de l’épreuve, l’Italien Mauro Bettin s’adjuge la Coupe du Monde. Chez les filles, c’est la canadienne Alison Sydor qui s’impose.

Record d’affluence au départ. Il y avait du beau monde au départ de ce Roc Marathon 2005. Et pour cause, ces 87 kilomètres de course dans le massif des Maures faisaient office de dernière étape de la Coupe du Monde UCI. L’élite du VTT mondial figurait dans la première vague de 170 coureurs, lancée à 8h00 précises.

Quinze minutes plus tard, les meilleures féminines (22) s’élançaient à leur tour et devançaient le gros des troupes de cette épreuve qui affichait complet cette année.
Après 13 kilomètres de course, entre les lieudits du Fournel et des Clapiers, trois coureurs se détachent du peloton. Ce trio est alors composé du Suisse Christoph Sauser, du Suédois Fredrik Kessiakoff et du Belge Roel Paulissen. Leur échappée durera pratiquement 40 kilomètres. Bientôt, il n’en restera plus qu’un. Sauser est victime d’une crevaison et son co-équipier Kessiakoff, solidaire, décide de l’attendre. L’addition est lourde au classement final pour les deux hommes qui termineront 31e et 30e.

Le long solo de Paulissen.Dès lors, Paulissen entame un cavalier seul, pourchassé par un groupe de cadors italiens : Dario Acquaroli, Massimo De Bertolis et Mauro Bettin, le leader du classement mondial. Le premier Français, Thomas Dietsch, fait partie de la meute des poursuivants et double progressivement ses adversaires, pour se placer finalement à 40 secondes de la roue de Paulissen dans les 20 kilomètres avant l’arrivée. Dietsch, qui fait partie des grands favoris, semble alors bien installé sur le podium, la victoire à portée de guidon, jusqu’aux premières crampes.... Le Français terminera finalement 6e et déçu.
Le visage bruni par la poussière et usé après pratiquement quatre heures d’efforts, c’est donc Roel Paulissen qui passe la ligne en vainqueur. Ce jeune coureur disputait à Fréjus son deuxième Marathon de la saison et fête ce soir, à 29 ans, sa première victoire. Son temps de course est de 03 heures 42 minutes et 18 secondes à la vitesse moyenne de 23,48 km/heure. Il améliore de près de 15 minutes le temps de référence de l’épreuve réalisé en 2004 à Fréjus sur un parcours similaire.

Mauro Bettin champion du monde. La suite du podium se jouera au sprint, à quelques dizaines de mètres de l’arrivée. Le Hollandais au très long palmarès, Bart Brentjens (premier champion olympique de l’histoire du VTT en 1996) s’impose sur le fil devant Mauro Bettin. Mais une troisième place suffit largement à Mauro pour conforter son leadership au classement général UCI après 8 compétitions : il est sacré vainqueur de la Coupe du Monde Marathon 2005.

Sydor, Henzi et Enocsson chez les filles. Chez les filles, la Canadienne Alison Sydor réalise une superbe performance. Non contente de remporter l’épreuve dans sa catégorie après avoir mené pratiquement de bout en bout, elle se classe aussi 47e au scratch après 4 heures 20 minutes et 36 secondes de course à la vitesse moyenne de 20,03 km/h.
« J’ai donné tout ce que j’avais » déclarait-elle à l’arrivée, « et cette journée a été très longue ». Exténuée, la vététiste qui a déjà remporté deux fois le Roc d’Azur (2003 et 2004) n’est donc pas certaine de s’aligner à nouveau ce week-end pour défendre son titre. La Suissesse Petra Henzi et la Suédoise Anna Enocsson complètent le podium.

Au général après 8 épreuves, Daniela Louis (SUI), 5e à Fréjus, devrait logiquement remporter la Coupe du Monde.

Parallèlement au Marathon, épreuve phare de cette première journée de compétition, trois courses de 40 kilomètres ont été lancées vendredi après-midi : Le Roc Pro (réservé aux exposants, journalistes et comptant comme Championnat de France pour la police municipale), le Master Roc (réservé aux 30 ans et plus) et le Mid Roc pour les ados (18 ans maxi).

Samedi, les filles seront à l’honneur sur le Roc d’Azur Dames et Espoirs Dames dont le départ sera donné à 10h00. A suivre, les premiers pas de Roc de la championne olympique de planche à voile Faustine Merret.

..............................« Ils ont dit : »..............................

Roel Paulissen, vainqueur du Roc Marathon, 8e et dernière étape de la Coupe du Monde Marathon UCI : « Ça a été très difficile de courir tout seul en tête. Au début, j’étais avec un groupe de coureurs de l’équipe Siemens qui a démarré très fort mais Christoph Sauser a crevé et son co-équipier Fredrik Kessiakoff a décidé de l’attendre. Alors je me suis dis, il faut y aller ! Dès le kilomètre 35, j’étais donc seul en tête et il a fallu résister. »

Thomas Dietsch, 6e et premier français du Roc Marathon : « A 5 km de l’arrivée, juste avant la plage, j’ai ressenti les premières crampes et j’ai fini à l’agonie. Je suis très déçu parce que j’avais de bonnes sensations et que je croyais à la victoire. J’ai peut-être trop tiré à l’avant (roulé en tête). Demain, j’ai une journée pour récupérer avant d’attaquer dimanche le Roc d’Azur. »

Alain Bianchi, Directeur de course : « Ça roule vraiment vite ! 3h42 pour 87 kilomètres, c’est un super chrono, à la hauteur d’une finale de Coupe du Monde et du niveau exceptionnel qui était représenté. D’autant que c’est un parcours usant. Outre la montée vers Valdingarde qui dure 10 km et la descente très technique vers St Daumas, il y a de nombreux « coups de cul » (montées) longs d’un kilomètre, et ça, c’est très usant. En plus, le terrain était très sec et glissant avec pas mal de poussière. »

Classement Roc Marathon 83 - Hommes (les 15 premiers)

PosDoss natNomPrenomclubTempsMoy
1 6033 BEL PAULISSEN ROEL TEAM GIANT RACING TEAM 03:42:18 23,48
2 6009 NED BRENTJENS BART TEAM GIANT RACING TEAM 03:43:11 23,39
3 6001 ITA BETTIN MAURO X 03:43:11 23,39
4 6015 ITA DEHO MARZIO GS CICLI OLYMPIA 03:43:12 23,39
5 6027 AUT WEISS MICHAEL X 03:44:01 23,30
6 6006 FRA DIETSCH THOMAS TEAM BIANCHI-AGOS 03:44:13 23,28
7 6026 NED PETERS BAS X 03:44:26 23,26
8 6010 AUT KRALER MARTIN TEAM GIANT RACING TEAM 03:44:27 23,26
9 6031 GER SAHM STEFAN TEAM GIANT RACING TEAM 03:45:49 23,12
10 6022 SUI KUGLER ANDREAS X 03:47:23 22,96
11 6002 AUT LAKATA ALBAN TEAM SPECIALIZED 03:47:46 22,92
12 6003 ITA ACQUAROLI DARIO X 03:48:04 22,89
13 6178 FRA FRECH FREDERIC TEAM SCOTT 2 ALPES 03:48:36 22,84
14 6070 ITA COSTA WALTER TEAM SALIERI 03:48:56 22,80
15 6018 SUI CATTIN PASCAL 8 15 03 :50 :33 22,64

Roc Marathon 83 - Dames (les 10 premières)

PosDoss natNomPrenomclubTempsMoy
1 6209 CAN SYDOR ALISON X 04:20:36 20,03
2 6206 SUI HENZI PETRA X 04:22:23 19,90
3 6203 SWE ENOCSSON ANNA TEAM GHOST INT RAC 04:24:07 19,76
4 6208 SLO KLEMENCIC BLAZA PINTATIM 04:26:07 19,62
5 6201 SUI LOUIS DANIELA TEAM STOECKLI 04:33:07 19,11
6 6225 ITA PEZZO PAOLA X 04:35:25 18,95
7 6202 SUI SUSS ESTHER TEAM GHOST INTERNATIONAL RACIN 04:36:16 18,89
8 6228 GBR SCALIA ELIZABETH X 04:38:19 18,76
9 6204 GER KRAFT IVONNE X 04:44:52 18,32
10 6222 IRL MC CAULLEY JENNY BIKIN’CYPRUS INTMTB TEA 04:47:17 18,17

Haut 









Haut  
 Espace privé   Droits d’auteur-Copyright: Cliquez ici pour lire !